La Grace : Une Faveur Divine

Updated: Jan 1

La reine Esther répondit : Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ô roi, et si le roi le trouve bon, accorde-moi la vie, voilà ma demande, et sauve mon peuple, voilà mon désir !

Esther 7 : 3



Qu’Esther soit une figure de la grâce, c’est presque une évidence. Sa beauté ne résidait pas seulement dans son charme et sa féminité, mais plus tôt dans la sagesse de DIEU qu’elle revêtait en elle. D’écrit dans la Bible comme étant une femme courageuse, sensible, brave et fidèle, il importe de savoir en quoi cette figure de la grâce a pu sauver tout un peuple des mains d’Hamann.


La Bible ne manque pas de signaler que c’est après trois jours et trois nuits de jeûne et de prière, que la reine Esther est allé voir le roi, ce qui veut dire qu’elle est un modèle de grâce divine car elle ne s’est pas appuyée sur sa propre force. « Si une reine a fait cette humble demande à Dieu, lorsqu’elle devait seulement parler à un roi pour le salut de sa nation, cela voudrait dire que nous devons consulter le seigneur dans toutes les décisions que nous devrons prendre dans la vie et même dans notre quotidien » En un autre lieu, la situation d’Esther à la cour d’Assuérus fournit un exemple de détachement à l’endroit de sa propre richesse, et plus largement de la confusion des deux cités – citée des hommes, cité de Dieu : elle était, au sein d’un Empire étranger, le modèle de ces chrétiens mêlés aux affaires du monde.


Au départ, Esther n’était qu’une favorite traitée comme une Reine et qui a dû s’imposer sur une foule de rivales, elle s’est montrée plus séduisante que les beautés locales. « Esther a triomphé des filles des Persans ». Elle est suprêmement aimable, au sens le plus strict de l’adjectif, qui est pour elle comme une épithète homérique : « l’aimable Esther ». Les premiers succès d’Esther furent auprès du chef des eunuques, qui lui valent de bénéficier d’un traitement privilégié, et d’avancer plus rapidement sur le chemin de la faveur.


La grâce d’Esther est produite à la fois par la nature et par le ciel, qui ont rivalisé pour la doter. Ses deux charmes s’additionnent en elle, pour la rendre proprement irrésistible. Les charmes – encore plus puissants – de son cœur, qui sont l’effet de sa beauté morale et de sa vertu. Cette conjonction, merveilleuse et rare, fait d’Esther la charmante absolue. Au contraire de toutes les courtisanes, du « peuple de rivales », elle n’a besoin de nul artifice pour compléter cette double dotation. D’un point de vue profane, Esther est bien un modèle de grâce, comme on en trouvera encore l’écho dans le Dictionnaire. L’Écriture dit que la Reine Esther trouva grâce devant Assuérus. » Ce serait certes très réducteur de ramener le personnage à cette seule dimension et d’interpréter sa grâce en termes exclusivement humains. Nous avons plusieurs fois déjà signalé l’intervention céleste, mais les deux plans ne sauraient s’exclure, bien au contraire, la séduisante Esther possède tous les traits qui peuvent faire d’elle une allégorie de la grâce divine et mondaine.


#Bible #JESUS #Chretien #Lasaintebible #Prière #GOD #TRBL #Foi #Lafoi #ThePlace




11 views0 comments

Recent Posts

See All

NT Design

With Us the Artist is You