Anne Roumanoff : "Des Noëls d’enfant chaleureux"

Updated: Jan 1


L’une des humoristes préférées des français qui remonte le temps, Anne Roumanoff est en tournée en France avec son nouveau spectacle "Tout va presque bien"...


Cela fait plus de 30 ans qu’elle fait rire grâce à son regard mordant sur la société et ses petits travers. Anne Roumanoff s’intéresse très tôt à la comédie. Enfant, elle écrit des saynètes qu’elle joue avec ses frères et sœurs. Elle prend ses premiers cours de théâtre au Cours Simon à 17 ans, tout en poursuivant en même temps ses études en sciences politiques.

Une fois diplômée, Anne Roumanoff se lance dans ce qui la passionne depuis toujours, les arts scéniques. Après des premières scènes au Club Med et dans des cabarets parisiens, elle intègre en avril 1987 l’émission de FR3, La classe. En 1988, elle monte son premier one-woman show : Bernadette, calme-toi !


En 2007, elle célèbre ses 20 ans de carrière avec son spectacle Anne a 20 ans. En 2010, elle est élue selon un sondage, humoriste préférée des français. Anne Roumanoff passe régulièrement à la radio, à la télévision, au cinéma et évidemment au théâtre.

Son nouveau spectacle, Tout va presque bien, actuellement en tournée dans toute la France, se penche sur la crise sanitaire que nous subissons depuis des mois. Vaccins, pass sanitaire, Jean Castex, mais aussi les sites de rencontres, les femmes divorcées, la voyance... Tout est passé au crible dans cette version revisitée du spectacle Tout presque va bien.


Anne Roumanoff se souvient de ses Noëls d’enfant comme d’un moment de communion familiale et de fête. "Entourée par mes deux grands-mères, mes parents, mes oncles, les plats en sauce, la bûche et les cadeaux bien sûr. C’était chaleureux et traditionnel." Une vingtaine de personnes autour de la table et beaucoup de cadeaux.


Anne Roumanoff adorait en recevoir mais aussi en faire. Toute jeune, elle a instauré une tradition en offrant un présent à chaque convive. Avec un budget de 10 francs par personne, elle essayait de ruser pour faire plaisir sans trop dépenser.

"J’avais acheté un petit mouchoir, je l’avais brodé. J’avais aussi pris une eau de Cologne Bien-être à mon oncle, parce que ce n’était pas cher à l’époque, j’étais fière ! Et puis j’ai découvert que mon oncle avait mis l’eau de toilette dans les WC..."

Des moments de partage, drôles et savoureux, mais Anne Roumanoff ne souffre d’aucune nostalgie pour autant. "Les choses que j’ai vécues font évidemment partie de moi. Mais je trouve que le présent et le futur sont tellement intéressants."

10 views0 comments

Recent Posts

See All